Mûriers :

Non, les mûriers (Morus sp.) ne sont pas les ronces, mais bien des arbres produisant en début d’été des petits fruits noirs, rouges ou blancs très sucrés (et salissants!) qui leurs sont très semblables. Son feuillage épais procure une ombre agréable en été et prends une couleur automnale jaune dorée qui illumine un jardin. Ils résistent à -15°C et  peuvent vivre jusque 150 ans. Très présents en Asie, certains mûriers sont cultivés pour leurs feuilles fourragères (vers à soie mais pas que…) et pour leurs fruits.

Cette année, les mûriers sont issus de semis et proviennent d’autres pépiniéristes, en attendant ma propre production… 

Ils sont vendus à 8 euros, et mesurent environ 60/80 cm en racines nues.

Mûrier Blanc :

Morus Alba. Il s’agit du seul mûrier alimentant les vers à soie. Il produit des fruits blanc à jaune rosés en fin d’été. Il peut mesurer jusque 10m de hauteur et de largeur, avec une couronne ronde puis étalée. Attention à ses racines traçantes près des canalisations.

Mûrier noir :

Morus nigra. Ses fruits de fin d’été sont violets foncés, presque noirs, agréablement sucrés, acidulés, rafraichissant.et très tâchant (éviter les terrasses et parking). Rustique, ses grosses feuilles représentent un fourrage intéressant en système agroforestier. Libre, il mesure jusque 12m de haut, avec un port en boule dense. Il peut également très bien se conduire en trogne.