Refuges de biodiversité

Voici des arbres et arbustes qui serviront couvert et / ou gîte à la faune sauvage : abeilles, oiseaux, … à intégrer allègrement à vos plantations de haie bocagère ou brise vent, jardin forêt, système agro forestier …

Au delà de participer à la sauvegarde de la biodiversité animale, leur présence sera bénéfique pour vos plantations en régulant les parasites et maladies dans vos verger pour d’avantage de résilience. 

Les essences ci dessous sont disponibles à la pépinière, produit sur place ou non. Tarifs sur demande.

Fruitiers :

Les arbres fruitiers ont tous des floraisons mellifères qui font le bonheur des abeilles et osmies au printemps. Les fruits ne sont pas appréciés que des humains, mais également des oiseaux, petits mammifères et insectes en tout genre … Cliquer ici pour les fruitiers

Les francs de fruitiers, issus de semis sont également des arbres très mellifères et participent à un stock de diversité génétique face aux changements environnementaux. Pour vos haie, je propose en particulier :

  • Pommiers sauvages (malus comunis)
  • Poiriers sauvages (pyrus comunis)
  • Poiriers de Chine (pyrus calleryana) au feuillage rouge
  • Coing de Provence (cydonia oblonga)
  • Merisier : cerisier sauvage (prunus avium)
  • Cerisier Ste Lucie (Prunus mahaleb)
  • Prunier sauvage (Prunus myrobolan)
  • Pêcher sauvage (Prunus persica)

Les Petits fruits sont également appréciés des oiseaux et les noisetiers sont mellifères et appréciés en sortie d’hiver des butineurs.

Tilleuls :

Tilia cordata (à petites feuilless) et Tilia platyphyllos (à grandes feuilles) : une floraison abondante bien connue pour les tisanes, odorante, qui fait le bonheur des abeilles. Les feuilles que l’ont peut consommer en salades sont également appréciées de nombreuses chenilles de papillons.

Saule marsault mâle:

Le saule Marsault (salix caprea) est un petit arbre de 5 à 10m de haut qui à l’avantage de porter une floraison précoce en fin d’hiver, riche en pollen et nectar, ce qui permet d’offrir aux abeilles une première miellée pour le redémarrage des ruches.

Osier jaune :

Des chatons également visités par les abeilles mais plus tardive. Peut être utilisé en vannerie.

Viorne obier :

Joli arbuste de nos campagnes à la floraison blanche mellifère en cymes parfumées. Ses fruits rouges sont prisés des oiseaux.

Aulne glutineux :

Arbre de nos contrées, offrant une floraison précoce dont le pollen et le nectar alimentera les butineurs à une époque ou les ressources sont encore limitées. L’aulne est également fixateur d’azote atmosphérique et parfait pour stabiliser des berges ou pour les zones humides voir marécageuses.

Bouleau verruqueux :

Ces arbres élancés de nos forêts, au tronc blanc lumineux, attirent les oiseaux qui s’y protègent, mangent les graines qu’ils apprécient particulièrement et pourfendent les chenilles et vers présents sur l’arbre.

Caraganier, arbre aux pois :

Originaire de Sibérie, ce grand arbuste pouvant atteindre 4 à 6m de haut est très rustique et adapté à tout sol. Sa floraison jaune étalée en mai juin est prisée des pollinisateurs. Il présente également l’avantage de fixer l’azote atmosphérique, de limiter l’érosion des sols et ses épines lui laissent une place de choix dans les haies bocagères défensives ou brise vent.

Sophora du japon :

Un arbre utilisé en ornement pour son port tortueux, son feuillage et ses fleurs; mais qui présente de nombreux atouts pour nos paysages : sa belle floraison est très appréciée des abeilles mais il faudra être patient avant de la voir éclore; ses grosses feuilles sont fourragères et il fixe l’azote de l’air.

Catalpa :

Arbre d’ornement, qui n’en est pas moins mellifère et visité par les abeilles, et dont les grosse feuilles peuvent être utilisée pour le fourrage des animaux ou en production de biomasse. Les indiens d’Amérique du nord qui lui ont donné son nom consommaient les graines de ses gousses.

Cornus mas, cornouiller mâle :

Un joli arbuste de 4m de haut à la floraison jaune mellifère précoce. Son feuillage est également apprécié des chevreuils et autres cervidés. Les baies sont comestibles et appréciées des oiseaux.

Rosier rugueux :

Les églantiers (rosiers sauvages) sont visités par les insectes et les oiseaux tout au long de l’année. Les cynorhodons (gratte cul) sont particulièrement riche en vitamine C et peuvent servir à de nombreuses préparations. Le rosier rugueux à la particularité d’être « poilu », d’avoir une floraison étalée toute l’année de gros cynorhodons. Il peut également servir de porte greffe à divers rosiers.

Erable champêtre :

Un érable de nos forêts de petit à moyen développement, mellifère (forte production de nectar), qui supporte bien la taille et peut être trogné pour fournir de la biomasse, du fourrage ou du bois.

Châtaigner :

Grand arbre dont la floraison embaume nos forêts et attire tout particulièrement les abeilles (miel de châtaigner). Fruits bien connus. Supporte la taille et peut être trogné pour son bois dur aux multiples usages.

Plants issus de semis de castanea sativa. 

Févier d’Amérique :  plus dispo

Grand arbre épineux, fixateur d’azote, à croissance rapide et à la floraison mellifère. Il produit également de nombreuses gousses (fruits) riches en protéine et utilisées en fourrage animal en compagnie des feuilles.

Variété vendue : inermis, sans épines.

Sureau noir :

Buisson au port retombant à la floraison blanche visitée des insectes, dont les inflorescences peuvent servir à la confection de limonade, desserts, beignets, … Ses fruits rouges sont également utilisés en cuisine, si les oiseaux ne les mangent pas avant … Intéressant à proximité d’un potager ou de fruitiers : il attire les fourmis, pucerons, chenilles et attire donc également tous les prédateurs de ceux ci.

Paulownia, arbre impérial :

Arbre magnifique par son port tortueux et sa floraison rose violacée. Il est également mellifère, fixateur d’azote, anti érosion et producteur de biomasse. Il supporte bien la trogne mais cela implique de sacrifier sa belle floraison.

Cormier – sorbier domestique :

Arbre pionnier parfois présent dans nos forêts, qui fait parti de la famille des rosacées, comme la plupart des fruitiers et est tout aussi mellifère. Haut de plus de 10m de haut, il peut vivre jusque 4 siècles mais est rare et en danger de disparition. Autrefois cultivés par nos anciens pour ses fruits et son bois, il porte des cormes qui sont tout à fait comestibles, à consommer blets ou à transformer (alcool, confiture, …). Il est également utilisé en système agroforestier pour son ombrage léger.

Argousier :

Arbrisseau épineux pionnier fixateur d’azote, pollinisé par les insectes qui s’y nourrissent et dispersé par les oiseaux (et poules !) qui engloutissent ses baies jaunes riches en vitamine C. Son feuillage peut également servir de fourrage : il était autrefois utilisé pour faire grossir les chevaux et pour leur bonne santé.

Aronies :

2 variétés en vente : Aronia melanocarpa Nero et Aronia prunifolia Viking : si il s’agit de sélection fruitières destinées à notre consommation, les fruits n’ont sont pas moins appréciés des oiseaux et les fleurs mellifères.

Mauve en arbre, althéa :

Les grandes fleurs bleues de ces hybiscus syriacus (var oiseaux bleu) sont visitées par les pollinisateurs et comestibles.

Hêtre :

Grand arbre de nos forêts réputé pour son bois. Il n’est pas pollinisé par les abeilles mais ses fruits, les fènes nourrissent de nombreux petits mammifères (écureuils, loirs, muscardins, sangliers) et oiseaux. Ils sont tout à fait appréciables avec leur goût de pignon de pin et peuvent se consommer tels quels écorcés ou toastés.

Eleagnus :

Les Eleagnus sont des buissons fixateurs d’azote aux fruits prisés des oiseaux et à la floraison mellifère.

  • Olivier de bohème, Eleagnus angustifolia : une floraison abondante à l’odeur de miel, un feuillage argenté qui lui vaut sont surnom . et des petits fruits comestibles.
  • Chalef d’automne : Eleagnus umbellata — pas dispo : un feuillage plus coriace et des fruits rouges aux points d’argent tels de petites cerises, acidulées, agréables.