Petits fruits :

Petits fruits rouges « classiques » :

2,5 à 6 euros selon origine et taille. Une partie est reproduite à la ferme, l’autre provient d’un autre pépiniériste. En racines nues : Boutures racinées 1 an ou plant de 2 à 3 brins, qui produiront des fruits dès la plantation.

  • Cassissiers :
    • – Cassis de la ferme : aux petits fruits noirs très aromatiques (bouture 1 an)
    • – Andega : buisson résistant aux maladies, vigoureux aux longues grappes de gros fruits acides gouteux, à récolter en juillet
    •  – Noir de bourgogne : variété ancienne auto stérile (pollinisée par Andega et géant de boskoop) aux fruits bleu foncé noir acides, très gouteux, aromatiques et parfumés.
    • – Géant de Boskoop : variété rustique précoce produisant de gros fruits acidulés et sucrés. Résistant à l’oidium.
  • Casseillers :  Entre le cassis et le groseiller, c’est un arbuste résistant, vigoureux, produisant de gros fruits violacés noirs acidulés (mais moins que la groseille) et faciles à récolter.
  • Casseiller de la ferme :  Vigoureux, productifs, aux gros fruits violacés aromatiques et sucrés précoces.
    • – Josta : Cette variété a un port étalé et produit à la mi juillet. Excellent à déguster sur l’arbuste ou transformés en confitures, pâtisseries, jus de fruit …
    • Groseilliers à maquereau :
      • – Variété de la ferme : vigoureux, épineux, aux gros fruits verts à jaune et sucrés.
      • – Invicta : variété produisant de gros fruits blancs parfumés.
      • Winham’s Industry : variété précoce peu épineuse aux fruits rouges fermes acidulés et sucrés.
  • groseillers :

    • – versaillaise blanche : Des fruits de mi saison jaunes ambrés, sucrés, fruités, portés par des buissons vigoureux et rustiques.
    • – versaillaise rouge : Une variété ancienne rustique et productive produisant d’excellent fruits de mi saison acidulés, juteux, parfait pour les gelées, confitures, …

  • – Jonkheer Van Tets : Une variété précoce très productive, résistante aux maladies et rustique aux longues grappes de fruits rouges, légèrement acides et de gros calibre.
  • – Blanka : Variété productive et vigoureuse aux baies blanches, dorées, douces, juteuses et parfumées
  • – Junifer : Variété précoce aux gros fruits rouges brillants acidulés. Variété parfaite pour tout usage, transformée en gelée, sirop, vin, liqueur …
    • – Gloire des sablons : variété ancienne tardive aux grappes de fruits roses sucrés très fruités. Vigueur moyenne et bonne production.
    • – London market : variété ancienne très rustique, vigoureuse et productive, aux fruits rouges de gros calibre, rouges, juteux et acidulés.

  • Ronce fruitière :
    • TChester Thomless : mûres géantes noires sucrées et acidulées, sans épines et vigoureux.
  • Sureau noir  : issus de sureaux locaux.

Quelques petits fruits moins connus … :

Tarif : jeunes plants, 5 à 8 euros, sauf cornus kousa greffé à 12 euros en godet.

  • Ronce tricolore : ronce rampante couvre sol, persistante, ornementale aux fruits rouge orangés à découvrir en septembre.
  • Amélanchier du Canada – Lamarckii : un arbuste rustique mellifère  ornemental, flamboyant à l’automne, aux baies noires sucrées appréciées des oiseaux comme des humains, crues ou cuites en début d’été. Les fruits sont excellents et ont des notes de cerises et myrtilles.
  • Amélanchier ovalis : un bel arbuste rustique pour les conditions rudes, les rocailles, les pentes sèches et sols calcaires qui produit de beaux fruits au goût proche du raisin.
  • Arbre aux faisans : Un joli buisson originaire du Tibet de 2m de haut peu connu, robuste et rustique, à la floraison spectaculaire blanche et pourpre. Ses baies violette pourpres auraient un goût de caramel et sont appréciées autant par les faisans, poules, oiseaux en tout genre, que par les humains en recherche d’originalité.
  • Aronia melanocarpa Nero : un joli buisson mellifère à la floraison blanche abondante et aux fruits noirs acides rappelant le cassis, à glaner crus ou transformer.
  • Argousier : Un arbuste rustique très épineux connu pour ses baies jaunes tonifiantes pleines de vitamines. L’argousier est apprécié de la faune sauvage, mais aussi des animaux d’élevage pour lesquels il peut représenter un fourrage intéressant (très utilisé en Asie). Ses racines fixent l’azote atmosphérique et sont très intéressantes pour fixer les berges et les talus pentus afin de limiter l’érosion.
  • Cornus mas, cornouiller male : un arbuste mellifère à la floraison jaune précoce remarquable, produisant des fruits rouges semblable à des petites cerises d’automne. Ils se dégustent crus à maturité, ou se transforment en gelée. Ils accepte les sols calcaires.
  • Cornus Kousa : cornouiller du japon forme un gros arbuste ornemental (jusque 5m de haut), au feuillage flamboyant à l’automne et à la floraison blanche remarquable, laissant place à de gros fruits roses/rouges originaux
  • Cornus Kousa – Big Apple : Cette variété fruitière greffée de cornouiller du japon forme un gros arbuste ornemental (jusque 5m de haut), au feuillage flamboyant à l’automne et à la floraison blanche remarquable, laissant place à de gros fruits roses/rouges originaux, savoureux et sucrés au goût exotique en début d’automne.
  • Chevrefeuille comestible = Camerisier = baie de mai = lonicera kamtchiatica, variété Blue Velvet : un buisson rustique mellifère produisant en mai des baies violettes, allongées, sucrée, proches de la myrtille et de la mûre, à déguster crues, séchées ou en gelée.
  • Olivier de Bohème, Eleagnus angustifolia : arbuste épineux à la floraison blanche à jaune très parfumée et extrêmement mellifère, quelque peu épineux et aux écailles et feuilles argentées lui valant son surnom. Les fruits très vitaminés varient du jaune au brun rougeâtre, à déguster fin aout avant que les oiseaux n’en fassent un festin ! Lui aussi fixateur d’azote, ses racines traçantes peuvent également permettre de fixer des berges. Il apprécie autant le chaud que le froid et la sécheresse, mais tolère moins l’humidité stagnante.
  • Epine-Vinette – Berbéris :  arbuste épineux de nos campagnes, produisant de belles grappes de fruits médicinaux à consommer cuits. La vinette possède une saveur acidulée aigre-douce très agréable. Son usage s’étale du sucré au salé. Cet arbuste pourra également intégrer vos haies et nourrir les oiseaux tout l’hiver.
  • Cormier – sorbier domestique : Bel arbre oublié de nos campagnes, produisant des fruits semblables à de petites pommes orangées, qui se consomment blets.
  • Sorbier à gros fruits Burka : croisement entre un sorbier des oiseleurs et un aronia. Bel arbrisseau rustique produisant des grappes d’excellent fruits, tel de petites pommes violettes, à consommer séchées, pressées, transfomées.